Méditation 53 : le balayage corporel

By 14 novembre 2021 novembre 21st, 2021 Podcast

Méditation 53 : le balayage corporel

Cette méditation est issue du premier livre de Sandrine Jourdren,  “Cheminez vers votre sagesse intérieure – Comment la pleine conscience et la philosophie peuvent nous aider à accueillir nos émotions et à vivre dans un monde en mutation” – écrit avec François Guillouet – publié en février 2022 aux éditions Eyrolles.

L’intention du balayage corporel, ou body scan, est de relier le corps et l’esprit.

Il fait partie des pratiques formelles, c’est-à-dire qui permettent de nous entraîner, d’approfondir notre pratique. Je suis éveillé et porte mon attention sur les sensations, je les observe avec acuité tout au long du processus. L’invitation de cette pratique n’est pas de vivre un moment de relaxation mais de ressentir les sensations, sans les juger, juste les observer et les ressentir de l’intérieur.

Il n’y a rien à atteindre, rien à réussir dans cette pratique. C’est peut-être un des aspects les plus libérateurs de la pratique. Je n’ai pas besoin de faire bien, de vouloir, de me forcer ou de lutter ; juste de m’asseoir, m’allonger et ressentir du mieux que je peux ce que je parviens à ressentir.

Voici quelques exemples de ressentis que je peux avoir dans le corps lors de la séance. Pour rappel : ne rien ressentir est également une sensation.

Remarques émises par des participants après avoir pratiqué le balayage corporel.

Sophie : J’ai le sentiment de ne pas y arriver car je ne sens pas grand-chose dans mon corps.

Avec le balayage corporel, nous portons attention aux sensations ou absence de sensations dans les différentes parties de notre corps. Nous sommes attentifs à ce qui arrive et non à ce que nous aimerions ressentir. En effet, il est important de noter qu’en méditation, il n’y a aucun résultat à rechercher de particulier. Il ne s’agit pas de forcer quoi que ce soit. C’est normal de sentir peu de choses au début. Personne ne sent toutes les parties de son corps. Ressentir des choses demande de la pratique et vient progressivement ressentir des choses.

Et s’il ’est très difficile de ressentir quelque chose, un petit exercice : je frotte mes mains l’une contre l’autre. Je ferme les yeux. Qu’est-ce que je ressens lorsque je porte attention à mes mains ensuite ? De la chaleur. C’est un bon début.

Hervé : Je m’endors lorsque je fais la méditation.

Le corps est habitué à dormir lorsqu’il est allongé, d’autant plus si nous sommes fatigué. Parfois, le corps a vraiment besoin de se reposer, alors tant pis, laissons-le récupérer. Sinon, il est possible d’ouvrir les yeux ou de plier les jambes pour ne pas s’endormir.

Stéphanie : Je ressens des douleurs, une agitation du fait de rester ainsi sans bouger.

Avec la méditation, nous apprenons à gérer nos difficultés d’une nouvelle manière. Notre corps est très souvent dans le faire. Nous passons d’un mode faire à un mode être. Se poser dans cette position allongée peut demander un peu de temps.

Dans ce cas, je reporte mon attention sur ma respiration avec douceur et je redouble de patience avec mon corps.

Si cette méditation vous a plu, je vous invite à poursuivre avec d’autres podcasts.

Afin de cheminer vers votre sagesse intérieure, je serai heureuse de vous accueillir à nos programmes et retraites en présentiel et en ligne, notamment :

Programme de gestion du stress basé sur la pleine conscience MBSR 

Programme d’autocompassion MSC

Stages et retraites de méditation

Vous trouverez ici toutes les dates des prochains stages.

A très bientôt 🙂

 

Leave a Reply