Le métier du recrutement et des DRH est un métier en pleine transformation.

Ce métier est en effet en pleine mutation avec l’intégration du digital, du big data dans les outils du recruteur. L’intelligence artificielle amène sans aucun doute les recruteurs à être plus humain dans les méthodes et leurs process.

Le recrutement devient aussi de plus en plus en plus stratégique. Le taux de chômage est élevé mais les recruteurs ont beaucoup de difficulté à recruter. On constate de nombreux départs de retraités, en même temps la génération Y n’est pas toujours intéressée par intégrer des entreprises « classiques ». La guerre des talents s’amplifie.

De ce fait, le recruteur est soumis à une pression double :

  • Comment puis- je vendre mon entreprise à des candidats qui ne sont pas toujours motivés ?
  • Comment puis-je faire face aux objectifs business ambitieux de mon employeur ?

La pression peut amener le recruteur à être plus stressé, à se recentrer sur des objectifs court terme, se raccrocher à ses valeurs, et à ses prismes et ne pas faire toujours mes meilleurs choix sur le long terme.

La pleine conscience peut aider le recruteur à prendre soin de soi et des autres, prendre du recul, d’adopter une posture d’écoute, ouverte, et bienveillante et ainsi prendre de meilleures décisions.

Qu’est ce que la pleine conscience ? C’est porter son attention intentionnellement sur le moment présent et ce sans jugement.

47% du temps nous sommes dans nos pensées et nous ne sommes pas dans le moment présent.

Dans cette pratique, nous allons noter comment l’esprit va dans le passé, ou dans le futur et dès que nous nous en rendons compte, nous revenons avec douceur et fermeté à l’expérience du moment présent. Les mouvements du mental sans cesse dirigés vers les pensées créent des efforts inutiles, de la perte d’énergie qui pourraient être employés pour être plus efficace et mieux décider !

La pratique de la pleine conscience favorise l’écoute attentive,  et la prise de décision.

Exercice de pleine conscience à faire avant un entretien 

Je vous propose avant un entretien, de respirer quelques minutes en vous centrant sur votre respiration.

Puis, lors de l’entretien d’adopter une posture d’écoute attentive. J’écoute attentivement, sans intervenir, ou couper l’autre.

Le recruteur et le recruté auront plus de facilité à s’écouter, à laisser l’autre parler, poser des questions et écouter les réponses. les deux interlocuteurs ressentiront cette sensation d’être vraiment écouté, d’oser se confier, d’être authentique pour un recrutement de qualité !

Retrouvez mes programmes professionnels dédiés au leadership.

Bon recrutement !

Leave a Reply