Bonjour, vous écoutez le postcast d’Umenity, la mindfulness dans votre vie.

Je suis Sandrine Jourdren, instructrice de méditation de pleine conscience, du programme de mindfulness MBSR et coach.

Dans ce podcast diffusé tous les mardis, je vous partage les exercices qui ont transformé ma vie et celles de mes clients.

Soutenez ce podcast grâce à un don et profitez ainsi chaque semaine d’enseignements et méditations guidées

Pour faire un don  : ICI

Je vous propose aujourd’hui une méditation d’une 10 aine de minutes

Je vous invite à vous assoir confortablement.

Le dos droit, sans raideur, relâché.

Restant votre souffle au niveau du ventre, cage thoracique ou les narines

Choisissant l’endroit ou je ressens le souffle le plus distinctement.

La patience est la seconde attitude dont parle Jon Kabat-Zinn à cultiver pour développer la pratique de la méditation de pleine conscience. Ainsi, le programme basé sur la méditation de pleine conscience, MBSR, est un programme de 8 semaines collectif et progressif. Il permet ainsi de mieux gérer le stress, les émotions et les douleurs.

La patience, c’est la compréhension et l’acceptation que les choses se déploient à leur propre rythme.

La patience est essentielle en méditation, car nous apprenons à respecter le déploiement naturel de la pratique en nous. Lorsque nous sommes agités, critiques envers nous-même, acceptons qu’il faille du temps pour réapprendre à être. Pouvons-nous nous donner un peu d’espace, de compréhension pour laisser les choses s’installer d’elles même ?

Si cela fait 30 ans que je me critique, que je suis anxieuse, n’est-il pas naturel que le processus inverse prenne des mois, voire des années ?

Il s’agit de s’autoriser à prendre le temps nécessaire pour évoluer, apprendre, consolider notre pratique.

La patience provient aussi de la confiance que nous nous pouvons avoir en nous ressources. C’est pourquoi, nous pouvons avoir confiance en ce processus naturel pour évoluer, progresser, et guérir.

L’attitude de patience me rappelle l’histoire de scientifiques qui ont fait une expérience avec deux papillons en cours de transformation. Pour un des papillons, ils ont entrouvert la chrysalide avec un cutter.

L’objectif était ainsi d’aider le papillon à sortir plus rapidement.

Le papillon est effectivement sorti plus rapidement et plus facilement que l’autre papillon dont ils n’avaient pas entrouvert la chrysalide. Les deux papillons avaient la même apparence.

En revanche, le papillon dont la chrysalide avait été entrouvert, n’a pas réussi à s’envoler. Ses ailes n’étaient pas assez « musclées » pour s’envoler.

En effet, en ouvrant sa chrysalide, le papillon renforce et muscle ses ailes. A partir du moment où il arrive à ouvrir sa chrysalide, il est prêt à voler.

C’est pourquoi, ne brusquons pas notre rythme naturel, et profitons pleinement de ce que l’instant présent a à nous offrir.

Exercice proposé :

Je vous propose cette semaine de noter les moments durant la méditation ou dans votre quotidien où vous avez pu cultiver la patience. La semaine prochaine, je vous présenterai une nouvelle attitude, pilier du programme MBSR et de la pleine conscience : l’esprit du débutant.

JourJe note les moments où j’ai conscience d’avoir fait preuve de patience durant ma pratique de méditation ou au quotidien
J1 

 

J2 

 

J3 

 

J4 

 

J5 

 

J6 

 

J7 

 

Si vous souhaitez vous développer personnellement, je propose plusieurs types d’accompagnement.

Je propose en juillet et en octobre des stages résidentiels pour vous apaiser et vous ressourcer, facilement accessible de Lyon, et de Paris.

Sur Lyon, je propose à partir de septembre le programme MBSR pour mieux gérer le stress et les émotions et d’autres programmes sur mon site.

J’espère que vous avez apprécié ce podcast.

Suivez l’actualité d’Umenity sur Instagramm, Facebook et Linkedin

Inscrivez-vous au podcast et merci de laisser un avis 5 étoiles

N’hésitez pas à partager ce podcast avec vos amis, car partager c’est donner.

Je vous souhaite une belle semaine et à très bientôt

 

Leave a Reply